Mini et moi
12 – 15 mois

L’attachement, mode d’emploi !

L’attachement est le lien affectif que Mini développe envers sa figure d’attachement et auquel il a recours lorsqu’il est en situation de détresse. On vous en dit plus dans notre article “L’attachement, quésako ?”.

Eh oui, car contrairement à ce que l’on peut penser, la vie de Mini n’est pas toute rose car il est dépendant de vous, et il ressent donc souvent de la frustration et des émotions négatives. On dit qu’il est en situation de détresse lorsqu’il est submergé par des émotions ou des désirs qu’il ne sait pas encore gérer seul. D’autant plus que la moindre difficulté ou contrariété prend des proportions importantes pour Mini… La situation de détresse va bien évidemment varier et évoluer selon l’âge de Mini et les compétences qu’il va acquérir, mais globalement elle recouvre les émotions négatives de Mini et donc toutes les situations où il est effrayé, souffrant, contrarié, etc.

Et ensuite, l’attachement, comment ça fonctionne?

Dans des circonstances normales, lorsque Mini est en situation de détresse cela active son système d’alarme et d’attachement:

  • Système d’alarme: “je sens que quelque chose ne va pas…”
  • Système d’attachement:

– Recherche de proximité vers la figure d’attachement: “je vais pleurer pour rétablir la proximité avec ma figure d’attachement.

– Maintien de la proximité: “je vais sourire, soutenir le regard ou agripper” pour maintenir la proximité jusqu’à ce que mon système d’alarme soit apaisé

Une fois que la figure d’attachement a reconnu la situation et a répondu de manière adéquate au besoin de Mini, le système d’attachement s’éteint tout simplement, et Mini peut reprendre son exploration et s’intéresser à d’autres choses. On vous dit tout pour adopter les bonnes réactions ! Bientôt pour vous accompagner nos articles  “Comment favoriser l’attachement secure?” selon les âges.

En résumé, les émotions négatives désorganisent Mini et le contact avec la figure d’attachement et sa disponibilité permettent de réguler ces émotions. Savoir répondre aux besoins d’attachement de Mini c’est donc avoir la disponibilité et la capacité à le protéger, à le sécuriser. C’est pour cela que Mini s’autorise à vous faire des scènes, des caprices, et peut parfois se transformer en Mini-tornade avec vous, alors qu’à la crèche ou avec un tiers, il est “un ange” ! Le lien d’attachement avec vous lui permet de s’exprimer entièrement, même ses affects négatifs, car il a confiance en vous et en votre capacité à le sécuriser et à l’aider quand il en a besoin.

Jeanne RIBIERRE – Psychologue spécialisée en périnatalité

Une thématique à aborder ? Posez ici vos questions !