Mini et moi
jeu symbolique
24 – 30 mois

Tu joues maman?

Vers 24-30 mois, vous voyez peut-être votre Mini prendre beaucoup de plaisir à rejouer sa journée avec doudou ? Il est dans la pleine exploration du jeu symbolique (ne vous inquiétez pas, on y vient plus bas). On vous explique à quoi sert ce jeu symbolique.

 

Le jeu symbolique avec votre enfant

Si votre enfant commence à imiter et à jouer à « faire-semblant », c’est THE moment pour sortir la dinette, les outils de bricolage et tout le toutim quotidien qu’il a reçu à Noël ou pour son anniversaire !

N’hésitez pas à vous mettre dans le rôle du marchand, de la cuisinière, de sa maîtresse ou de l’enfant. Ce sont des rôles que Mini n’aura de cesse de vous donner pour son plus grand bonheur. Faites place à votre imaginaire et votre créativité ! Si si, faites-vous confiance, vous en avez !

 

L’importance du jeu symbolique

En se développant et après avoir beaucoup manipulé les objets, Mini a mis en place les capacités nécessaires pour penser.

En utilisant ces jeux d’imitation, où un caillou devient du café au fond de votre tasse et sa cuillère un téléphone hightech, il montre qu’il est capable de remplacer les objets absents par des symboles, des images.

Mini développe donc ainsi sa capacité à attendre parce qu’il peut se représenter ce qui va arriver, ce qui le rassure, le réconforte (maman qui va venir le récupérer). Désormais, il peut aussi anticiper que s’il lance trop fort, le ballon ira trop loin, prévoir que s’il tape, maman va se fâcher…Tout cela l’aide donc à anticiper et ne pas être dans l’immédiateté : ainsi, il contrôle, en partie, sa frustration.

Et ça il n’y a rien à dire, c’est vraiment chouette !

 

Le saviez-vous ?

 

Le jeu symbolique

Le jeu symbolique est un jeu de faire semblant que l’enfant va mettre en place. Il utilise alors des images mentales qu’il a intégré de certaines situations pour les imiter. Pour cela, l’enfant évoque un objet absent en utilisant un autre qui est à sa disposition. Le téléphone est par exemple remplacé par une chaussure, une brosse à cheveux, …

 

Gaëlle RIBIERE – Psychomotricienne

Une thématique à aborder ? Posez ici vos questions !