Mini et moi
s'attacher pour mieux se séparer
30 – 36 mois

S’attacher pour mieux se séparer

Vous avez lu nos articles “L’attachement, quésako ? et “L’attachement, mode d’emploi !et vous vous demandez à présent à quoi ce lien affectif (si compliqué!) peut bien servir ? Est-ce si important d’être toujours disponible lorsque Mini est en situation de détresse ? Est-ce qu’il ne peut pas, de temps en temps, se débrouiller seul ? On vous répond et on vous explique tout!

 

À quoi sert l’attachement ?

L’attachement revêt une double fonction pour Mini :

  • de protection : car la figure d’attachement capable de défendre Mini (par des paroles apaisantes ou une contenance physique) contre les agressions externes ou internes lui apportera un sentiment de sécurité.
  • de socialisation : car le style d’attachement est, en général, fixe tout au long de la vie, et il va se déplacer des proches aux groupes de plus en plus larges. Le style d’attachement que Mini va développer enfant sera souvent le même qu’il aura plus tard avec son/sa partenaire amoureux(se), ses amis, etc.

 

Bénéfices d’un attachement secure

Et pour que ces fonctions soient pleinement remplies, mieux vaut avoir un attachement secure. De plus, les bénéfices d’un attachement secure sont nombreux, aussi bien pour Mini que pour l’adulte qu’il deviendra. En voici une petite liste:

  • il permet de reconnaître les émotions négatives et d’apprendre à les maîtriser
  • un attachement secure stimule l’exploration: la figure d’attachement est utilisée comme une “base de sécurité”, c’est-à-dire un socle qui permet non seulement de trouver réconfort et sécurité mais aussi de partir explorer le monde avec confiance! 
  • il favorise le développement d’une vraie autonomie que N. Guedeney définit comme la capacité de “savoir ce que l’on peut faire seul et quand on a besoin d’aide”. 
  • il est un pilier au développement de l’intersubjectivité et de l’empathie. L’intersubjectivité est ce qui permet de faire la distinction entre soi et l’autre: c’est ce qui permet à Mini de se ressentir comme une personne à part entière, différente de sa maman ou d’un tiers. L’empathie est la capacité à comprendre (sans pour autant l’expérimenter soi-même) ce que peut ressentir l’autre.
  • il est une base capitale pour réguler le stress
  • il permet de développer une confiance en l’autre car Mini sait que cette personne se rendra disponible et l’aidera. Mais aussi il favorise la confiance en soi, et en ses propres compétences, puisque plus Mini sera secure et plus il osera explorer et prendre des initiatives! Car il sait bien que s’il lui arrive quoi que ce soit, sa figure d’attachement sera là pour le rattraper et lui venir en aide !
  • il permet de développer un sentiment de valeur personnelle, c’est-à-dire une bonne estime de soi. Car Mini a intégré le fait qu’il était une personne digne d’intérêt, à qui on prend le temps de répondre et d’apporter un réconfort ou soin en cas de besoin. De plus, l’estime de soi est importante pour le développement cognitif (apprendre, comprendre, raisonner, parler, mémoriser, etc.) de Mini…

 

Eh oui! tout cela grâce à un attachement secure! Alors, êtes-vous convaincue de l’importance de répondre à Mini lorsqu’il est en situation de détresse ?

 

En conclusion…

L’attachement est donc une base très importante qui va permettre que la séparation avec Mini (de par son autonomie, son individuation d’une part, mais aussi la séparation réelle, physique d’autre part) se fasse le plus sereinement possible, et de façon équilibrée et adéquate. Plus l’attachement de Mini sera secure, plus la séparation se fera au mieux !

 

Pour aller plus loin ...

 

Mais, comment faire pour que Mini développe ce fameux attachement secure ? Principalement en étant disponible et en répondant aux pleurs et à ses demandes de contact et de proximité. Mais on ne va tout de même pas vous laisser avec cette seule explication ! Vous retrouverez bientôt un article pour vous accompagner “Vous avez dit attachement secure?”!

Vous l’aurez compris, l’attachement c’est compliqué mais capital ! Soyez attentif aux signaux de détresse de votre enfant, et faites-vous confiance! L’attachement c’est une histoire d’instinct… et si vous ne l’avez pas, n’hésitez pas à vous faire aider. Les relations précoces sont modelables, alors rien n’est perdu!

Jeanne RIBIERRE – Psychologue spécialisée en périnatalité

www.jeanneribierre.fr

Une thématique à aborder ? Posez ici vos questions !