Activités avec Mini
18 – 21 mois

Pâte à modeler maison !

Quelle fierté que de réaliser SA propre pâte à modeler! A condition qu’elle soit malléable à souhait! Voici quelques étapes qui peuvent vous aider ! Timing 10 min chrono!

Alors pour la réaliser, il vous faut :

  • 1 tasse de farine
  • ½ tasse de maïzena
  • ½ tasse de sel
  • 1 tasse d’eau
  • Un peu d’huile (facultatif)
  • Des colorants naturels (ex : jus de cuisson refroidi) ou alimentaires

Avec votre Mini, proposez lui de mélanger la farine, la maïzena, et le sel. Il s’empressera sans doute de glisser dans le plat un de ses petits doigts!

Faîtes chauffer le tout en rajoutant l’eau et en remuez avec une cuillère en bois. Une fois la texture « pâte à modeler » obtenue, laissez refroidir.

Si vous souhaitez rendre votre pâte plus douce, il est possible d’y ajouter quelques gouttes d’huile. Et si vous souhaitez retrouver des odeurs familières, pourquoi ne pas la parfumer ? Vous pouvez ajouter de la vanille, de la cannelle, des herbes aromatiques etc.

Séparez ensuite la pâte selon le nombre de couleurs que vous voulez obtenir.
Malaxez la pâte avec du colorant pour obtenir la couleur voulue (mixer du jaune et du bleu pour avoir du vert par exemple). On vous recommande fortement le port de gant (type latex) pour cette étape!

Place à la créativité de vos enfants !

La pâte à modeler se conserve 3 mois dans une boîte hermétique sans la mettre au frais. Elle se conserve davantage si vous la mettez au frais.
Si, lors d’une utilisation différée, votre pâte est trop collante, il vous suffit d’ajouter de la farine. Easy, non?

 

Le saviez-vous ?

 

Lorsque Mini malaxe la pâte à modeler, il affine sa motricité! Comme vous l’avez compris, Mini met d’abord en place sa motricité globale avant de pouvoir maîtriser sa motricité fine, car cette mise en place répond à la loi neurologique qu’est celle proximo-distale. Encore un sacré nom il est vrai! Si l’on fait court: les parties du corps plus proches de l’axe matûrent plus rapidement que celles situées plus loin! Autrement dit la gestuelle partant de l’épaule ou du bassin est plus vite accessible que celle plus précise de la main ou du pied! Vous pouvez suivre les articles « Modèle-moi un mouton » ou encore « Grands mouvements, petits mouvements » pour en savoir plus.

Lorsque Mini manipule la pâte à modeler, il tonifie les muscles de ses mains. Le contact avec la pâte à modeler qui se glisse entre chacun de ses petits doigts l’aide à en ressentir la dissociation. Mini prend ainsi conscience que sa main n’est pas une unité, mais que chacun de ses petits doigts peut travailler séparément!

En les tonifiant et en les distinguant au fur et à mesure de son évolution, Mini accèdera à la tenue du crayon sans que vous n’ayez besoin de le reprendre. Respectons donc son rythme. Malaxons, malaxons, avant de ne lui donner un crayon!

Aurélie Bec- DIY 

Gaëlle Ribière- Psychomotricienne

Une thématique à aborder ? Posez ici vos questions !