Mini et moi
4e mois

En garde !

L’heure est venue pour vous de reprendre le chemin du travail… et de choisir un mode de garde pour Mini ! C’est une démarche qui n’est pas facile à entreprendre (notre article  “Maman reprend le travail) vous aidera peut-être) mais bel et bien nécessaire… alors on s’y colle !

Crèche municipale, crèche privée, micro-crèche, garde partagée, assistante maternelle ou nounou à domicile… le choix ne manque pas ! Les critères à prendre en compte sont également nombreux : le coût, les horaires, le lieu, le programme éducatif, la sécurité…

Cela paraît peut-être évident, mais on le dit quand même : choisissez un mode de garde qui vous convient et avec lequel vous êtes parfaitement à l’aise en tant que parents. Votre voisine, votre mère ou belle-mère peuvent bien vous donner leurs avis, ce qui est primordial c’est que vous, les parents, soyez au clair avec votre décision. C’est important que vous ayez confiance en ce mode de garde pour, d’une part vous rassurer, et d’autre part pour que Mini se sente en sécurité. Car si vous faites confiance à votre mode de garde, Mini sera en confiance !

Essayez, dans la mesure du possible, de choisir un seul mode de garde et évitez de multiplier les nounous… Mini, si jeune, a besoin de constance, et aussi de se sentir en sécurité (et oui, on le répète)! Si vous optez pour deux jours de crèche et trois jours de nounou, essayez de conserver toujours la même nounou, et idéalement de faire également appel à elle pour les baby-sittings en soirée.

 

Le saviez-vous ?

 

Tous les modes de garde nécessitent de faire une adaptation progressive, c’est-à-dire de commencer par une heure de garde, puis plusieurs, puis une demi-journée et enfin une journée entière. L’adaptation nécessite aussi la présence d’un (idéalement les deux) parent, pendant tout le temps de la rencontre dans un premier temps, puis le temps de présence du parent est progressivement diminué. La plupart des crèches proposent ce système mais il n’en est pas de même pour les gardes partagées ou avec une nounou. Pensez donc à faire cette adaptation et anticipez-la ! Elle est importante pour sécuriser Mini et parer aux angoisses de séparation.

Autre travail d’anticipation : si vous souhaitez arrêter l’allaitement ou mettre en place un sevrage partiel, pensez à le faire un mois avant le début de la garde. Cela vous laissera le temps, à vous comme à Mini, de vous habituer à ce nouveau mode d’alimentation ! Et la séparation ne sera pas associée au sevrage.

Ne lésinez pas sur le travail des transitions : donnez un doudou de la maison à Mini, parlez avec la personne qui le garde pour créer un lien qui va rassurer et sécuriser Mini. Mettez des mots sur les transitions : « on part pour la crèche ! Tu y resteras pendant que maman/papa travaille et on se retrouve ce soir ! »; « on rentre à la maison, je suis contente de te retrouver ! ». Allez-y, tous les mots doux sont permis !

Jeanne RIBIERRE – Psychologue spécialisée en périnatalité

www.jeanneribierre.fr

Une thématique à aborder ? Posez ici vos questions !