Mini et moi
21 – 24 mois

Dis-moi comment dire « non » !

On espère que notre article “Fais pas ci, fais pas ça! vous a convaincue de l’importance de poser des limites à Mini. Et si vous avez bien tout compris, en tant que parent, c’est votre rôle de les instaurer… Mais c’est bien souvent plus facile à dire qu’à faire ! Nous vous proposons un petit guide pour poser des limites sereinement à votre Mini.

Intervenez immédiatement car Mini n’a pas une bonne notion du temps et il doit être en mesure de faire le lien entre son comportement et la limite qu’on y appose.

Mettez-vous à la hauteur de Mini car nous ne sommes pas dans une relation de pouvoir ou de soumission !

Soyez calme mais ferme, pensez à toujours regarder Mini dans les yeux. Cela lui montre que vous êtes déterminés et que vous avez confiance dans l’utilité des limites.

Expliquez à Mini (en adaptant les mots selon ses capacités de compréhension) que son comportement n’est pas acceptable et qu’il ne peut pas le reproduire. Mais attention! Expliquer ne veut pas dire justifier ! À 18 mois, Mini ne peut pas comprendre que les choses sont relatives : c’est-à-dire que pour un acte donné, on ne peut pas autoriser Mini à agir différemment selon le contexte. Mini a besoin d’une structure claire, il faut donc trancher et imposer une règle. Les explications pourront être nuancées par la suite, petit à petit, en fonction de son âge et de ses capacités de compréhension.

 

Le saviez-vous ?

 

Donnez-lui l’occasion d’exercer son autonomie. Eh oui, il ne s’agit pas que de limiter Mini mais bien de l’accompagner pour qu’il devienne une personne autonome et épanouie! On vous explique cela dans notre article “Non! Mais…

Soyez cohérent : les paroles et les actes des parents doivent coïncider. Les règles énoncées doivent s’appliquer à tous. En effet, il ne peut pas y avoir d’autorité si Mini remarque que le parent peut faire ce qu’on lui interdit (ne pas taper, ne pas dire de gros mots, par exemple). Lorsqu’il s’agit d’un interdit car Mini est trop petit, on peut lui préciser qu’il est encore petit pour faire telle ou telle chose. Que papa et maman peuvent le faire car ils sont adultes et que son tour viendra. Être cohérent c’est aussi être constant. Mini va répéter l’interdit jusqu’à ce qu’il l’intègre, il faut donc lui donner la même réponse à chaque fois et se mettre d’accord entre vous, parents, sur la réponse à apporter.

Malgré nos conseils et nos explications, il est toujours difficile pour vous de poser des limites ? Vous vivez les transgressions de votre Mini comme une attaque personnelle ? Les limites que l’on pose à nos enfants sont éminemment en lien avec nos propres limites… il est donc parfois plus difficile pour certains adultes de savoir les poser. Rien de grave ! Mais n’hésitez pas à vous faire aider par un professionnel (psychologue, éducateur de jeunes enfants,…).

 

Jeanne RIBIERRE – Psychologue spécialisée en périnatalité

Une thématique à aborder ? Posez ici vos questions !