Mini et moi

Concilier travail et grossesse by Céline!

Après la naissance de sa fille, Céline a quitté son travail d’éducatrice spécialisée pour créer son entreprise de sérigraphie. Il s’agit d’une technique d’imprimerie qui utilise un système de pochoirs et permet d’imprimer sur des supports variés : papier, carton, bois, tissus. Grâce à ses créations, elle peux vivre de sa passion et permettre à ses clients d’en prendre plein les yeux!

 

Bonjour Céline! Tu as une jolie petite Mila et tu attends une seconde fille. Comment vis-tu ta grossesse avec ce statut si particulier de « Mumpreneur »?

Je suis heureuse d’attendre une deuxième petite fille mais ce statut d’entrepreneur, déjà compliqué en tant que tel, l’est d’autant plus lorsqu’on est enceinte. Les droits qui nous sont alloués sont minimes ; il faut donc savoir exactement ce que l’on veut. Heureusement, la solidarité m’a permis de récolter les fonds pour payer les charges de mon entreprise et vivre ainsi ma grossesse plus sereinement.

 

Arrives-tu à t’accorder des moments de plaisir où tu es en connexion avec ton bébé ?

Ma grossesse est compliquée et, malheureusement, être non salariée implique de travailler plus. J’aurais dû m’arrêter mais j’ai dû continuer mon activité tout au long de ma grossesse. Cette deuxième grossesse me frustre un peu car j’ai l’impression de ne pas avoir (ou peu) pris le temps pour moi, pour être en connexion avec ma petite fille. J’ai tout de même essayé de m’en accorder mais pas assez à mon goût.

Je ne me sens pas prête car j’ai fait très peu de préparation à l’accouchement, faute de temps. Je m’étais promis de ne pas refaire la même chose qu’avec ma première (je bossais déjà beaucoup à l’époque même si salariée) mais je crois que c’est dans mon caractère.

 

Que recommandes-tu aux autres Mumpreneurs: massages, poterie….?

Effectivement, j’ai fait plusieurs séances de massages. J’ai aussi beaucoup été à la piscine ! Je ne suis pas fan de l’eau mais j’ai apprécié la sensation de moins sentir mon poids et de me rafraîchir (petit bémol du bébé d’été ). Je recommande aussi de se faire plaisir et de s’écouter. La grossesse est tellement un moment magique ! Je ne suis pas le bon exemple mais arriver à tout concilier n’est pas chose facile.

 

Le saviez-vous ?

 

Comme en témoigne si bien Céline, la grossesse est loin d’être toujours un long fleuve tranquille.

Le sentiment d’ambivalence est le sentiment phare de la grossesse. Même lorsqu’elle est désirée, il y a un mélange de sentiments car l’arrivée d’un bébé est un chamboulement physique, psychique et social. Elle implique de faire des compromis sur beaucoup d’aspects de votre vie, notamment professionnelle.

La grossesse est une période particulière dans la vie d’une femme car elle accède à un autre statut social, familial et dans son couple : elle se positionne progressivement dans une identité de mère. Mais cela devient difficile à faire lorsque la vie professionnelle vous accapare à temps plein. Même si ce n’est pas évident, il est important de s’autoriser des moments à soi. Comme Céline l’a fait, on trouve toujours des petits plaisirs qui permettent de vivre plus sereinement le quotidien, de se déconnecter un peu du travail pour créer un lien avec son bébé.

Il n’y a pas de mère parfaite ni de grossesse parfaite, écoutez-vous et cherchez les petits moments qui vous permettront de vous recentrer sur vous-même. Gardez en tête que ce chaos d’angoisses et d’incertitudes est transitoire – 9 mois – et vous permet de vous ajuster à votre nouvelle vie !

 

Céline –  https://www.poussieredesrues.fr/

Jeanne RIBIERRE – Psychologue spécialisée en périnatalité

Une thématique à aborder ? Posez ici vos questions !