8e mois

8e mois

Au clair de la lune…

À partir de 8 mois, la question du sommeil peut devenir un sujet épineux… Eh oui, car l’angoisse de séparation (si ça ne vous parle pas, lisez notre article L’angoisse du 8ème mois) peut se jouer au moment du coucher : Mini pleure et refuse de s’endormir, il lutte contre le sommeil. On a pensé à vous et voici quelques conseils pour apaiser la situation! (suite…)

8e mois

Hochets parlons en !

Aujourd’hui on parle hochets! Il y en a tant qu’on ne sait jamais lesquels choisir! A cet âge, il n’est pas utile d’en installer tout plein autour de Mini, un ou deux suffiront amplement. Nous vous encourageons à les faire varier régulièrement en fonction de leur utilité.

 

En ce jour, nous vous proposons de sélectionner l’un d’eux qui fait du bruit (ça peut être l’un de ceux qui ont des petites billes à l’intérieur, tel un bâton de pluie, ou encore l’un de ceux qui chantonnent ou « pouettonnent » 😉 lorsqu’on le manipule).

Vous pouvez vous installer à plat ventre face à Mini et lui placer cet hochet à juste distance de ses bras, devant lui. Amusez-vous à imprimer un tempo au sol, en tapant par exemple trois fois au sol.

Votre Mini, qui comme vous l’avez constaté ces temps-ci débute l’imitation, cherchera à reproduire le mouvement proposé. Et de toute évidence, ce n’est pas grave s’il ne parvient pas à réaliser le rythme ! On n’en fait pas un génie!

 

8e mois

Jean Petit qui tapote !

Pour approfondir l’article “A l’approche de l’assise, nous vous conseillons quelques petits jeux à partager avec Mini pour accompagner l’appui coude-main. Installés face à face sur le ventre, proposez à Mini de venir taper délicatement le sol avec sa petite main et son coude, d’abord en débutant d’un côté puis en alternant côté gauche, côté droit.

Sur la célèbre chanson « Jean Petit qui danse, Jean Petit qui danse, de sa main, il danse »… C’est certain, cette chanson ne vous quittera pas de sitôt!

 

8e mois

L’angoisse du 8ème mois

Vers l’âge de 8 mois, vous observez que Mini se met à pleurer lorsque vous vous éloignez, que les séparations sont de plus en plus difficiles et que la présence d’étrangers peut provoquer des crises de larmes. (suite…)